Sonia Dias

Rio de Janeiro, Brésil

Nous devons nous souvenir des premières communautés chrétiennes, qui ont transformé leurs cuisines et leurs pièces en églises. Pendant la persécution imposée par les empereurs, tout était célébré dans les catacombes, dans un silence priant, au milieu de quelques croyants.

Le christianisme primitif (jusqu’au premier concile de Nicée en 325) s’est répandu depuis la Méditerranée orientale dans tout l’Empire romain et au-delà. À l’origine, cette progression était étroitement liée aux centres juifs déjà établis en Terre sainte et dans la diaspora juive. Les premiers adeptes du christianisme étaient des juifs ou des prosélytes, communément appelés chrétiens juifs et craignant Dieu.

Les premiers chrétiens se réunissaient dans de petites maisons privées, appelées églises domestiques, mais l’ensemble de la communauté chrétienne d’une ville était également appelé église.

L’Église primitive était composée de chrétiens qui se réunissaient pour fraterniser et proclamer l’Évangile, sous la direction des apôtres, qui transmettaient les enseignements de Jésus. Commencée à Jérusalem, l’église primitive s’est rapidement étendue à de nombreux autres endroits.

L’église primitive a commencé le jour de la Pentecôte, lorsque les disciples ont reçu le Saint-Esprit. Le mot église signifie “assemblée” et c’est ainsi qu’ils voyaient l’église comme un rassemblement de personnes croyant en Jésus. L’église n’était associée à aucun bâtiment.

L’église primitive avait une hiérarchie simple : il y avait des personnes qui enseignaient (les apôtres et les sages) et d’autres qui apprenaient. Plus tard, des personnes furent également choisies pour des fonctions administratives, comme la distribution de la nourriture (Actes des Apôtres 6:2-4). Sous la supervision des dirigeants, chacun pouvait contribuer et aider. 

Le travail des leaders n’était pas de “diriger” les autres. Leur but était d’enseigner aux autres disciples la voie de Jésus, afin que tous grandissent. L’objectif était de préparer des disciples qui pourraient former et enseigner d’autres disciples.

L’église primitive se considérait davantage comme une famille que comme une institution. Ses membres partageaient leurs biens et se réunissaient avec plaisir (Actes des Apôtres 2:44-47). Ils s’aidaient et s’encourageaient mutuellement. Leur objectif était de faire grandir la famille de Dieu en prêchant l’Évangile.

QUEL EST L’ORIGINE DU CENTRE SPIRITE ?

Il y a eu des siècles de tentatives pour réunir les gens autour de l’Évangile de Jésus, avec pour objectif principal de partager les enseignements de Jésus afin que chacun puisse avoir accès à l’évolution, au bonheur, à la foi et à une vie meilleure.

Il est nécessaire de comprendre que nous sommes les détenteurs de nos propres vérités, la façon dont nous croyons et pensons être juste… Décomposer les concepts de chacun d’entre nous est un travail de patience herculéenne et nous comptons sur la sagesse de Jésus, qui attend patiemment l’éveil pour la compréhension correcte de Ses Enseignements d’Amour.

On pourrait dire que chacun d’entre nous a construit sa propre église au fil des siècles.

Conduits par la Sagesse Divine à nous éveiller par le besoin de nous réunir en petits groupes, nous vivons le processus de lapidation des concepts enracinés en nous grâce aux expériences vécues au cours des siècles…

Le centre spirite est un égrégore de plus parmi des milliers d’autres existant sur la Planète, avec pour principale fonction de clarifier les esprits dans le seul but qui traîne depuis des millénaires, et qui consiste à amener les hommes, malgré leurs individualités, à croire en un Dieu Unique ; à accepter la communicabilité entre les esprits incarnés et désincarnés ; à avoir définitivement la certitude que la mort n’existe pas ; à croire qu’au-delà de la Terre des millions d’autres êtres habitent le cosmos et à comprendre la grandeur de la Justice de Dieu Créateur lorsqu’Il a établi la Réincarnation… 

L’organisation d’un centre spirite n’est pas différente de celle des temps primitifs : les uns enseignent et les autres apprennent, en pensant à diffuser une connaissance unifiée afin que la Vérité éclate et libère définitivement les hommes des atavismes millénaires…

Le centre spirite a l’engagement sacré d’enseigner la philosophie spirite de la codification d’Allan Kardec. La philosophie spirite représente une nouvelle clé qui ouvre la porte à une plus grande compréhension des enseignements de Jésus.

Nous sommes des âmes réincarnées sur le chemin de la lumière divine. Nous sommes des anges en construction… Nous sommes des esprits, créés par Dieu, qui habitent la planète depuis des siècles… Notre rédemption consiste à vivre intégralement les enseignements de Jésus…

Planète Terre bénie, qui dispose de plusieurs départements d’enseignement, couvrant divers domaines nécessaires à l’évolution des êtres spirituels qui l’habitent…

Nous sommes des âmes inscrites à l’école de la Terre, avec la grande possibilité d’apprendre la philosophie spirite dans ce département béni qu’est un centre spirite.

Le centre spirite est une construction renouvelée du vrai sens de l’église, où les âmes se rencontrent, pour s’unir à l’idéal chrétien, à la recherche de l’unification de la connaissance de l’Évangile de Jésus, la Vérité, pour le soutien de leurs épreuves et expiations.

Sonia Dias est une éducatrice, spirite de naissance, travailleuse infatigable, fondatrice de la Casa de Emmanuel (Rio de Janeiro) et coordinatrice de la Rencontre des couples depuis 25 ans.

Leave a Reply

Your email address will not be published.