Darcy Neves Moreira

Rio de Janeiro – Brésil

 

Le guide spirituel Joanna de Angelis, dans l’introduction du livre À la lumière du spiritisme, avec des messages de Vianna de Carvalho, nous dit que : À la lumière du spiritisme, les problèmes sont mis en équation, les idées sont clarifiées, de nouveaux concepts émergent et tant d’autres qui nous permettent de porter un regard différent sur la vie et les événements quotidiens. Combien de situations, vues à travers les yeux du spiritisme, deviennent plus claires.

 

Cette semaine une nouvelle a fait écho dans les journaux de Luanda, municipalité de Viana, en Afrique, concernant un bébé de seulement un mois et vingt jours qui a créé un étonnement en ayant prononcé en portugais des mots tels que maman et papa, dans le dialecte de la région. Certains disent que c’est merveilleux, extraordinaire et d’autres expriment leur crainte ou leur curiosité. Le prêtre dit : Bénissons cet enfant car c’est un cas extraordinaire et il demande à ce qu’on l’accompagne pour voir son avenir ! La mère s’est enfuie dans une autre ville de peur qu’on lui fasse du mal.

 

C’est une situation que nous pouvons examiner d’un point de vue spirite. Ce n’est certainement pas le seul cas, mais il attire l’attention de la population en raison du fait inhabituel qu’un bébé se comporte de la sorte. Comment pouvons-nous le comprendre ? En cherchant les contenus libérateurs de la philosophie spirite, nous comprenons que le bébé, loin d’être quelqu’un qui commence le voyage dans cette vie comme une feuille blanche, est quelqu’un qui retourne à l’expérience charnelle pour continuer le processus de croissance spirituelle non seulement avec lui-même, mais aussi en ouvrant des espaces pour la croissance de la communauté dans laquelle il agira.

 

Le cas rapporté ci-dessus, qui s’est produit dans un petit village, rappelle les rapports d’enfants qui, dès leur plus jeune âge, donnent des détails sur leur vie passée. Ceci est confirmé par des recherches telles que celle du Dr Ian Stevenson dans son livre 20 cas suggérant le phénomène de réincarnation avec la preuve de la véracité des informations données par les enfants.

 

Chaque enfant qui renaît est quelqu’un qui revient à l’expérience charnelle en apportant un programme à exécuter et qui concerne sa trajectoire.  

 

Hermínio Miranda dans son livre Nossos filhos são espíritos (Nos enfants sont des esprits), précise que chaque être est unique, qu’il apporte un bagage d’expériences accumulées et qu’il renaît sur la Terre pour grandir. D’où la nécessité pour ceux qui servent de guides – leurs parents et tuteurs – de s’approprier le contenu de la philosophie spirite afin d’aider et de soutenir ces êtres qui, en apparence innocents, portent les caractéristiques de leur propre héritage spirituel.

 

Dans Antes e depois do berço (Avant et après le berceau) – le livre que nous lançons maintenant, nous cherchons dans les ouvrages de la philosophie spirite des contenus sur cette phase de la vie de l’esprit, avec l’intention d’aider les pères, mères, grands-parents, responsables et éducateurs dans la tâche complexe et divine de l’éducation de l’esprit. A travers des questions que je pose sur des détails qui ont fait l’objet de recherches depuis la désincarnation (avant le berceau), la préparation de l’âme dans le plan spirituel pour le retour et l’arrivée avec le nouveau corps, je tente de répondre, à l’aide des ouvrages cités dans le livre, à l’action étendue de la spiritualité jusqu’à la réincarnation.

 

En réalité, nous en concluons que chaque garçon et chaque enfant du monde est une promesse que Dieu envoie pour structurer une nouvelle humanité qui, les yeux tournés vers l’avenir, traverse la Terre en cherchant à s’enrichir et à enrichir ceux qui sont encore en retard sur les chemins de l’évolution spirituelle.

 

Ils se distinguent par leurs idées innées et par la volonté de bien faire qui est encouragée par les éducateurs dès le plus jeune âge. Si nous les comprenons comme des esprits plus évolués qui arrivent « enveloppés » dans de si subtils petits corps, nous comprenons que notre mission auprès de ces êtres est d’une grande pertinence, encore plus auprès de ceux qui se présentent avec toutes sortes de handicaps.

 

Ces marques qui se traduisent par une douleur amère, nous appellent tous à nous engager dans la recherche de ressources spirituelles afin de soulager leur douleur.

 

Il est essentiel qu’ils reçoivent dans leur âme l’investissement de l’Évangile afin qu’ils dépassent les limitations imposées par les déficiences physiques qui ne sont rien d’autre que le reflet des graines mal plantées dans les siècles qui se perdent dans le temps, mais que la bonté du Seigneur nous permet de retrouver pour une nouvelle direction !

 

Saluons les chers amis dans toutes les phases de la vie, en nous engageant à participer à la tâche de « médiateurs » des cohortes du Bien qui agissent dans la programmation de la réincarnation et dans le soutien des âmes qui arrivent sur Terre !

 



Darcy Neves Moreira est une éducatrice diplômée en Service Social et en Pédagogie et membre du Conseil Supérieur du CEERJ – Conselho Espirita do Estado do Rio de Janeiro.



Leave a Reply

Your email address will not be published.