Vous avez construit des palais qui provoquent l’admiration sur la Terre. En attendant, si vous me laissez dehors, exposé à tous les vents parce-que je n’ai pas les moyens de me payer un loyer, sans doute j’aurai très froid pendant toute la nuit.

Vous avez multiplié les granges de fruits et de céréales afin de garantir vos propres richesses ; cependant, si vous refusez que je m’assoie à votre table parce-que je n’ai pas d’argent pour payer le pain, je finirai par mourir de faim.

Vous avez érigé de splendides universités mais si vous m’ôtez l’accès à l’éducation parce-que je n’ai pas de clé en or, je finirai certainement par sombrer dans la délinquance sans m’en rendre compte.

Vous avez créé des hôpitaux gigantesques ; toutefois, si vous ne me défendez pas face aux griffes de la maladie parce-que je n’ai pas de carte de crédit, je descendrai rapidement dans le tourbillon de la mort.

Vous proclamez le bien comme base de l’évolution ; pourtant, si vous n’êtes pas patient avec moi parce-que je vous méprise, je tomberai probablement aujourd’hui même dans le piège du mal, tel l’oiseau surpris pris au piège du chasseur.

Vous dites que je suis le futur. Ne renoncez pas à mon cadeau.

Vous dites que je suis l’espoir de la paix. Ne me conduisez pas à la guerre.

Vous dites que je suis la promesse du bien. Ne me confiez pas au mal.

Je n’attends pas seulement votre pain. Donnez-moi la lumière et la compréhension.

Je ne vous demande pas seulement des jouets. Je vous demande de bons exemples et de bonnes paroles.

Je ne suis pas qu’une feuille sèche poussée par le vent. Je suis quelqu’un qui frappe à votre porte au nom de Dieu.

Au nom du Dieu que vous prétendez aimer, ayez pitié de moi !

Aidez-moi aujourd’hui pour que je vous aide demain.

Je ne vous demande pas le maximum que peut-être quelqu’un viendra vous demander pour moi…

Je vous demande seulement le minimum de ce que vous pouvez me donner pour que je puisse vivre et apprendre.

Meimei

Médium Francisco Cândido Xavier et Waldo Vieira
Extrait du livre “l’Esprit de Vérité”
Chap. VIII – Item 4
Traduction: M.Christine Matos

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *