CECÍLIA ROCHA

source: https://www.ceanet.com.ar/cecilia-rocha/

La Professeure Cecília Rocha est née le 21 mai 1919, à Porto Alegre, État du Rio Grande do Sul, Brésil et est décédée à l’aube du 5 novembre 2012, à l’hôpital Santa Marta de la ville de Brasilia, à l’âge de 93 ans.

Elle a étudié jusqu’à l’obtention de son diplôme d’enseignante. Elle a suivi des cours de formation continue dans le domaine de l’enseignement et a été nommée dans le corps enseignant en 1940.

À partir de 1946, elle a travaillé comme directrice d’école. En 1976, elle obtient un diplôme de pédagogie avec une spécialisation en administration scolaire et est nommée à la même faculté où elle a étudié – qui fait aujourd’hui partie de l’université de Porto Alegre – en tant que professeure assistante en didactique.


En 1955, elle reçoit, par vision et inspiration médiumnique de l’Esprit Angel Aguarod, le programme complet du cours de préparation des évangélisateurs de la zone centrale du pays.


La même année, le cours a été organisé pour la première fois à l’Institut « Amigo Germano », avec 55 participants, dont certains venaient de la région centrale de l’État.


En 1958, elle participe à la « Confraternisation de la jeunesse spirite du Nord et du Nord-Est du Brésil », dans la ville de Teresina, où elle rencontre Divaldo Pereira Franco et Juan Antonio Durante.


L’approbation de sa proposition de « Programme d’enseignement évangélique et doctrinal pour les enfants » lors du 1er Séminaire de la FERGS (Federação Espírita do Rio Grande do Sul – Brésil) sur l’évangélisation a marqué une nouvelle étape dans le processus de mise en œuvre de l’évangélisation au Brésil.


Divaldo Franco l’invite en 1960 à travailler comme conseillère pédagogique pour son école dans la
Maison du Chemin (Salvador, Bahia), une œuvre d’assistance spirite et de promotion sociale du Centre spirite Chemin de la Rédemption. Cecília s’y est installée pendant dix mois pour mener à bien ce travail.


À partir de 1961, les cours se sont répandus dans tout le Brésil, toujours avec la présence de Cecília comme élément moteur, accompagnée de collaborateurs de différents États qui se sont progressivement engagés dans cet appel.


En 1975, elle a commencé à travailler à la FEB (Federação Espírita Brasileira) au département de l’enfance et de la jeunesse. En 1976 et 1978, elle a psychographié des messages signés par l’Esprit Angel Aguarod, au sein de la FERGS, qui ont donné naissance à l’ESDE (Estudio sistematizado de la doctrina espírita).


En juillet 1980, déjà à la retraite, elle s’est installée à Brasilia, invitée par le Dr Francisco Thiesen, président de la Fédération spirite brésilienne, où elle a exercé les fonctions de directrice (1980-1982) et de vice-présidente (1983-2012).


Pendant 31 ans, cette noble collaboratrice spirite s’est consacrée à l’organisation et au développement de l’Espace d’étude philosophique spirite, notamment dans les aspects liés aux écoles d’évangélisation spirite pour les enfants et les jeunes, ainsi qu’à l’étude philosophique pour les adultes.


Aux côtés de María Cecilia Paiva, elle a élaboré et mis en œuvre les campagnes d’ « Évangélisation spirite des enfants et des jeunes » et d’« Étude systématisée de la doctrine spirite » (ESDE en espagnol). Elle a promu d’innombrables cours et séminaires de formation pour les travailleurs de ces secteurs dans tout le pays et à l’étranger.


Cecilia Rocha est l’auteur de nombreux livres spirites pour enfants, publiés par la FEB, et de l’ouvrage « Sur les chemins de l’évangélisation ».


En 1983, elle se rend en Argentine pour participer à la célébration de l’anniversaire de la Confédération spirite argentine, avec une délégation présidée par le Dr Francisco Thiesen, président de la FEB, et composée également de Divaldo Franco et des éducatrices spirites Nélia Salles (de Bahia) et Elaine Ramazzini (de São Paulo). A cette occasion, ils présentent l’« Etude Systématisée de la Doctrine Spirite » – ESDE, simultanément à son lancement au Brésil.


La CEA (Confederación espírita argentina) a assumé la responsabilité de traduire en espagnol le cours élaboré par la FEB, composé de six volumes se référant aux œuvres de base de la codification d’Allan Kardec.


Ont suivi les cours d’Évangélisation spirite pour les enfants et les jeunes (de la maternelle à l’âge adulte) ; l’Étude, l’Éducation et la Pratique de la Médiumnité, l’Étude Fondamentale (en deux niveaux) et l’Étude Complémentaire de la Doctrine Spirite, tous traduits sous la responsabilité de la CEA, et diffusés dans tout le monde hispanophone.


Enfin, sous la coordination de Mme Rocha, la FEB a lancé l’Étude Avancée de la Doctrine Spirite (EADE en espagnol).


Dans les premiers jours de mars 2007, Mme Rocha était à nouveau à Buenos Aires, invitée par la CEA pour l’inauguration des activités annuelles de l’Institut d’éducation spirite. Elle a également donné une conférence sur « l’unification » au Conseil fédéral de la CEA, et une autre à l’Association « La Fraternidad ». Lors de cette visite, elle était accompagnée de Mme Maria Túlia Bertoni, alors présidente de la Fédération spirite de Mato Grosso do Sul.


Cecília a adopté comme engagement de vie, corps et âme, esprit et cœur, le devoir primordial de l’éducation spirite.


Sa pensée : « Se référer à la liberté suprême sans l’associer à la pratique inconditionnelle du bien, c’est comme semer en terre stérile. L’idéal de liberté qui doit imprégner le processus éducatif exige de progresser parallèlement à la pratique du bien. L’histoire regorge de proclamations de liberté qui furent suivies de massacres terrifiants. Par conséquent, ceux qui évangélisent doivent enseigner la valeur de la liberté à la lumière de la pratique permanente de l’amour du prochain. La liberté – la pratique du bien : un binôme effectivement libérateur ». (Paragraphe tiré de
Sur les chemins de l’évangélisation, de la Prof. Cecília Rocha).

Leave a Reply

Your email address will not be published.