Susie, très contrariée après s’être disputée avec son amie à l’école, réfléchit, avec l’aide de sa mère, aux attributs de Dieu. Elle comprend la perfection et la bonté de Dieu et cherche à agir comme Lui, ce qui l’amène à faire le premier pas pour essayer de se réconcilier avec son amie.

 

Histoire basée sur le chapitre 1 du Livre des Esprits – Les attributs de Dieu 

 

Être bon 

Autrice :  Bernadete F. Leal 

 

Susie est entrée en courant chez elle, très bouleversée, et est allée directement dans sa chambre. Sa mère, se rendant compte que quelque chose n’allait pas, est allée la voir.

  • Tu vas bien, ma chérie ? – lui demande sa mère.
  • Je me suis disputée avec Gabriella. – dit Susie, les larmes aux yeux.
  • Qu’est-ce qui s’est passé ?
  • Elle a été méchante avec moi et j’étais furieuse. Je lui ai dit que je la détestais et que je ne voulais plus être son amie.
  • C’est vrai ?
  • Je veux toujours être son amie, mais tout est de sa faute. C’est elle qui a commencé !
  • Mon amour, les gens font et disent des choses pas très gentilles quand ils sont contrariés.
  • Pourquoi ? – demande Susie.
  • Parce que nous avons souvent des sentiments en nous que nous avons du mal à gérer. Et puis nous sommes humains et nous ne sommes pas parfaits.
  • Parfaits ? Qu’est-ce que la perfection ? – demanda-t-elle avec curiosité.
  • Imagine quelqu’un de très sage, sans défauts et qui ne fait jamais d’erreurs.
  • Je ne connais personne comme ça. Et toi, maman ?
  • Oui.
  • Qui ?
  • Dieu !
  • Vraiment ? J’aimerais être parfaite !
  • Oui, mais c’est une tâche très difficile. Cela prend beaucoup de temps et de nombreuses réincarnations.
  • Cela signifie-t-il que Dieu ne fait pas d’erreurs ?
  • Non.
  • Jamais, jamais, jamais, jamais, jamais, jamais ?
  • Non.
  • C’est merveilleux ! Je veux être un Dieu, alors.
  • Mon amour, nous avons déjà un Dieu, un seul Dieu. Mais j’ai une idée : au lieu d’essayer d’être Dieu, pourquoi ne pas essayer d’agir davantage comme le Dieu que nous connaissons ?
  • Et comment il faut faire ?
  • Tout d’abord, il faut en apprendre davantage sur Dieu, sur ses attributs et ses qualités. En d’autres termes, comment est Dieu. Tu comprends ?
  • En quelque sorte.
  • Laisse-moi te donner un exemple.  Pense à la bonté. Dieu est bon.
  • Ah, maman, bien sûr que Dieu est bon. Il ne serait pas parfait s’il était mauvais, n’est-ce pas ?
  • C’est vrai. Alors, au lieu d’essayer de tout comprendre sur Dieu, pourquoi ne pas se concentrer sur une seule chose, comme la bonté de Dieu pour l’instant ?
  • Très bien, je veux être quelqu’un de bien.
  • C’est un bon début, et comment comptes-tu t’y prendre ?
  • Je ne sais pas, mais je pense à Gabriella. Je n’ai pas été gentille avec elle, mais elle n’a pas été gentille avec moi non plus.
  • Alors que penses-tu que Dieu, dans toute sa perfection, sa bonté et sa sagesse, te dirait de faire ?
  • Peut-être de m’excuser ?
  • Ce serait un bon début.
  • Je pense que je pourrais l’appeler. Mais maman, et si elle ne veut pas me parler ?
  • Au moins, tu auras essayé. Mais je te propose quelque chose : pourquoi ne pas prier pour demander à Dieu de nous aider à résoudre ce problème et de nous inciter à être bons ?
  • Pouvons-nous le faire maintenant, ou devons-nous nous rendre dans un endroit spécial pour prier Dieu ?
  • Dieu est omniprésent c’est-à-dire qu’il est partout, mon amour. Nous pouvons le faire ici et maintenant et il nous entendra.

Susie et sa mère restèrent silencieuses pendant quelques secondes, puis Susie se mit à prier.

  • Cher Dieu, j’ai appris que tu es parfait et bon, et c’est vraiment cool ! Essayer d’être parfaite pourrait être un peu difficile pour moi en ce moment, alors je veux m’efforcer d’être quelqu’un de bien et d’avoir beaucoup de bonté comme toi. Parfois, c’est difficile d’être quelqu’un de bien, mais je peux y arriver avec ton aide. Aujourd’hui, je voulais être gentille avec Gabriella, mais elle m’a fait du mal, et je lui ai fait du mal aussi, parce que j’étais blessée. Dieu, je ne me sens pas bien dans cette situation, alors s’il te plaît, aide-moi à redevenir l’amie de Gabriella. Amen.

Ta prière était très sincère, mon amour.

La mère de Susie quitta la pièce pour préparer le dîner, et Susie prit son téléphone. Soudain, sa mère l’entendit parler et rire. Susie et Gabriella étaient de nouveau de bonnes amies.






Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

En utilisant ce site web, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Nous utilisons des cookies pour vous offrir une excellente expérience et pour aider notre site web à fonctionner efficacement, nous ne diffusons pas de publicités. Nous nous engageons à protéger vos données conformément aux exigences du GDPR.